LASC

Laboratoire d'Anthropologie Sociale et Culturelle



Articles

Benjamin Rubbers

Professeur (LASC/FASS, Ulg), Maître de conférence (LAMC, Institut de Sociologie, Ulb)

Research Associate (SWOP, University of Witwatersrand)

Professeur de recherche de la Fondation Francqui (2015-2018)

Mots-clés : Travail, capitalisme, secteur minier, corruption, droit, administration publique, racisme, dynamiques familiales, Katanga, R. D. Congo, Afrique centrale et australe.

Docteur en anthropologie de l’ULB et de l’EHESS (France), Benjamin Rubbers mène depuis quinze ans des recherches sur les changements rapides qui affectent le bassin minier et industriel du Katanga, en R.D. Congo. Après avoir étudié les rapports ville-village et la trajectoire des étudiants de l’Université de Lubumbashi, il a réalisé une thèse de doctorat sur le monde social des entrepreneurs européens établis sur place depuis l’époque coloniale. Depuis lors, en partant de l’ethnographie d’une cité ouvrière, il a étudié le devenir des travailleurs de la Gécamines qui ont été licenciés en 2003-2004 dans le cadre d’un plan de restructuration conçu par la Banque mondiale. Il a par ailleurs dirigé une recherche collective sur la réforme de la justice au Congo, qui a consisté à comparer le fonctionnement quotidien des tribunaux coutumiers et des tribunaux de paix dans la région de Lubumbashi. Aujourd’hui, Benjamin entame un projet de recherche comparatif et collectif sur les micropolitiques du travail dans le secteur minier au Congo et en Zambie. Ce projet est financé par le programme Consolidator du Conseil Européen de la Recherche.

Keywords : Work, capitalism, mining sector, corruption, law, state administration, racism, family dynamics, Katanga, D. R. Congo, Central and Southern Africa.

Benjamin Rubbers holds a PhD. degree in anthropology from the ULB and the EHESS (France). For fifteen years he analyses the rapid changes affecting the mining and industrial province of Katanga, in the D.R. Congo. After having carried out research projects on rural-urban connections and the career of students at the University of Lubumbashi, he conducted his PhD. research on the social world of European entrepreneurs established in Katanga since the colonial period. Since then, on the basis of an ethnographic fieldwork in a housing estate for workers, Benjamin studied the experience of Gécamines workers who were made redundant within the framework of the reform of the mining sector in 2003-2004. He also directed a collective research project on the reform of ‘proximity’ justice in Katanga that consisted in comparing the everyday functioning of customary courts and justice of the peace courts in the area of Lubumbashi. Today he starts a comparative and collective research project on the micropolitics of work in the mining companies of Congo and Zambia. This project is funded by the European Research Council (ERC) Consolidator Programme.

Enseignements

CV

Vous êtes ici : Home